AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'aime sortir de la ville et toi? PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: J'aime sortir de la ville et toi? PV.    Mer 22 Mai - 16:35





L'intrépide bohémienne n'appréciait pas d'être stable. Vivant dans un bel appartement, sans manquer de rien, possédant même trop de confort, la nature à des kilomètres de l'endroit où elle vivait. Elle y était presque heureuse. De part la présence de son colocataire préféré, Théodore, mais n'arrivait pas à être entièrement satisfaite. Elle avait besoin de sortir de la Nouvelle-Orléans, ou d'en avoir l'impression et allait donc, visiter la ville. Cherchant dans les recoins un endroit où elle pourrait étancher la soif de liberté qui l'habitait.

Voilà pourquoi, en cette mâtiné où le soleil n'était point levé, la jolie brunette s'enfonçait plus profondément dans les îles, les explorant, ses yeux s'émerveillant de ces lieux inédits. Il y avait tant à découvrir, que l'acrobate s'amusait à grimper un peu partout, tâchant ses vêtements, supposément, de renommer et abandonnant ses talons hauts quelque part au sol. Étrangement, les habitants de ce lieu désolé ne semblaient pas inhospitaliers. Enfin, ils se demandaient, très certainement qui était cette folle, mais plusieurs sourires étiraient leurs lèvres devant autant de naïveté.

En cet instant, Gypsy se sentait libre. Libre d'être qui elle voulait et d'oublier l'horreur que son cerveau n'enregistrait jamais. Transformant la réalité en fantasme, elle s'imaginait volant, alors qu'elle se trouvait sur le toit d'une ancienne maison. Les bras tendus, comme des ailes, les yeux clos... Elle laissait le temps et le vent passer sur son corps. Ignorant que la fragilité du sol pouvait lui coûter beaucoup ou qu'elle n'avait aucun droit de s'y trouver. Elle était... Fidèle à sa perception du monde. Attendant que celle qu'elle avait invitée, vienne la rejoindre. Si elle arrivait à la trouver.
Vu de loin, elle ressemblait à un personnage cinglé ou à une statut qui s'offrait au ciel, le soleil commençait doucement à l'éclairer, révélant la beauté camouflé par la noirceur. La chaleur lui chatouilla soudain la peau et elle se laissa tomber sur le dos, traversant la frêle toiture et se retrouvant dans un léger coma, dû au choc... Si elle était restée éveillée, elle aurait sûrement prié pour qu'Esys ait accepté de venir la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: J'aime sortir de la ville et toi? PV.    Mer 22 Mai - 17:52

Merveille, la sœur d'Esys était partie dans une école, elle pouvait s'y rendre sans Esys mais celle-ci, en proie au doute que la misère ne ressurgisse, ne laissai jamais sa sœur toute seule, de peur de la perdre de vue une fois de trop. Elle ne pouvait pas se dire que sa sœur pourrait se retrouver toute seule si les jeux recommençaient et qu'elle avait été trop naïve en la laissant partir seule, avec son cartable sur son dos comme tous bons élèves. Merveille fit donc la route avec sa sœur Esys, elle était tout de même bien contente qu'Esys l'accompagne comme tous les autres jours parce qu'elle aussi n'était pas encore très rassurée face à ce changement de vie brutal encore une fois.
Esys, devant la grille de l'école, fit un bisou à sa petite sœur qui lui rendit bien en lui faisant un petit câlin, comme à son habitude. Sa petite sœur lui lâcha dans l'oreille, un : sors un peu, t'as mauvaise mine sœur d'amour!
Esys fut surprise, elle fit une si drôle de tête que cela fit rire Merveille. Elle lui confia quand même qu'elle allait lui faire plaisir et lui ramènerai un cadeau pour bien lui montrer qu'elle avait suivi ses conseils et en plus, Gypsy lui avait demandé de la rejoindre un ville, en espérant la trouver dans cette ville inconnue de tous ceux qui ne vivait pas là avant.

Merveille finit par rentrer dans le bâtiment, la sonnerie avait retenti, Esys ne l'a voyait donc plus, elle se décida à bouger et se mit à chercher son amie. Une jeune femme qui avait gardée Merveille, lors du changement de domicile, elle avait été bien gentille, c'était vraiment adorable de sa part et Merveille l'adore... Elle souhaite qu'Esys passe du temps avec Gypsy pour se rendre compte que c'était une personne superbe... Esys n'en doutait pas une seule seconde puisqu'elle avait eu assez de preuve avec la garde de Merveille.

Esys était à la recherche de cette femme alors, dans un premier temps, elle ne la voyait pas mais quand elle vit au loin une jeune femme sur un toit, à se prendre pour un oiseau, elle reconnue la folie de cette personne mais celle ci finit par se laisser tomber du toit. Esys se mit à courir pour arriver à sa hauteur, elle cria son nom vivement, quelques personnes aussi horrifiées qu'Esys, mais aucunes d'entre elles n'osaient venir voir, de peur de se trouver ridicule si elle se relevait seule? Esys avait même en tête, l'ancien régime qu'ils avaient avant ce nouveau changement, ils avaient peut être peur de se faire taper s'ils lui venait en aide ? En tout cas, Esys n'avait pas peur.
« GYPSY, ça va ??? »
Esys prit la main de Gypsy, elle lui frottait doucement, elle avait juste l'air un peu sonnée mais cela irait certainement mieux dans quelques instants, Esys s'autorisa à penser que Gypsy était un peu trop folle, se laisser tomber comme ça, il fallait être fou pour le faire...
Elle finit par regarder autour d'elle, tout le monde avait repris ses activités, marcher, manger une glace et d'autres choses inintéressantes, ils avaient vu qu'Esys s'occupait d'elle. Cela eu pour effet de provoquer un rire ironique pour Esys, elle en fit profiter Gypsy encore sonnée,
« Heureusement que je suis arrivée, tout le monde te regardait sans oser venir te secourir. »
Finalement, Esys attendit que la jeune femme reprenne ses esprits, elle tombait bien, Merveille avait bien fait de lui dire de sortir un peu et de rejoindre sa sauveuse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: J'aime sortir de la ville et toi? PV.    Jeu 6 Juin - 14:37





Un sifflement lointain, comme un avertissement envers la boule de poil qu’elle était. Un raclement inquiétant, qu’elle ne remarqua pas le moindrement la suivait sans cesse, alors qu’elle gambadait joyeusement dans l’herbe. Laissant sa fourrure blanche la rendre ridiculement visible dans ce décor féérique. L’innocence de son apparence de lapin et de son esprit, l’empêchait de voir les chasseurs et les victimes, elle se contentait de sourire à la vie. Ne se demandant, absolument pas, pourquoi, elle se trouvait soudainement à vivre la vie d’une lapine.

Au contraire, entièrement absorbé par son rêve, elle sautillait le bonheur rayonnant de ses quelques centimètres, tandis qu'une ombre menaçant s'approchait à pas de loup. Filant à travers les herbes, l'ombre se rapprochait, sa gueule écumant de bave. Une odeur de charogne flotta dans l'air, n'alertant pas le moindrement la boule de poile, qui s'arrêta un instant pour grignoter. La seconde suivante, elle avait le coeur qui battait la chamade, tandis qu'on la forçait à se retourner sur le dos grondant. Une bête à la couleur des chiens sauvages d'Afrique la menaçant de ses crocs.
La peur ne prit aucune place dans son cœur, tandis que ses mains, de nouveau humaine, venaient caresser le visage de la bête qui avait reprit forme humaine. Un sourire tendre étira ses lèvres et un seul mot s'échappa d'entre ses lèvres... « Théo... » Leurs bouches à moins d'un centimètre, son pouls battaient la chamade. Leurs souffles se mêlaient, tandis qu'ils restaient là à laisser le temps et la situation perdurer. « GYPSY, ça va ??? » Une voix paniquée effaça rapidement l'image de la silhouette de son colocataire. La rendant perplexe.

Sonné, elle battit des paupières à plusieurs reprises, percevant les traits de sa seule amie. Le monde n'était plus que les décombres d'un endroit qu'elle venait de visiter. « Heureusement que je suis arrivée, tout le monde te regardait sans oser venir te secourir. » Elle avait reprit la plupart de ses esprits, mais fixait le trou dans le plafond. Une seule chose lui vient à l'esprit, encore troublé par son rêve qu'elle ne comprenait point. « Pourquoi y a-t-il un trou au plafond? Je n'étais pas sur le toit? »

Se redressant vivement, elle pu constater qu’une fois encore, Gypsy n’avait rien. Ce n’était pas nouveau, jamais elle ne se blessait. Regardant Esys, elle sourit de toutes ses dents. « Heureuse de te voir! » Oui, elle semblait n’avoir fait qu’une petite marche et non pas, avoir passé à travers le plancher. Mais, là était le charme de la bohémienne. Avec son innocence et sa bonté sans limite, on s’attachait souvent à elle, ou on la maudissait. Selon les cas.
Revenir en haut Aller en bas
 

J'aime sortir de la ville et toi? PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sortir d'une iframe [RESOLU]
» Bonne fin de semaine de Pâques à vous tous que j'aime et que j'apprécie :)
» ceux qui n'aime pas les bOunty ne sont pas mes amis... = D
» Sashimi n'aime pas les sushis
» On aime me fréquenter. Je suis passionante et passionné.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-