AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie... empoisonnée ? [ft Lilya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Une nouvelle vie... empoisonnée ? [ft Lilya]   Mar 11 Juin - 22:21



Postrée devant l'immeuble depuis plusieurs minutes, Blune attendait impatiemment. Il était dix neuf heures trente et voilà bien vingt minutes qu'elle scrute sa montre en strass pour se persuader qu'on ne lui a pas posé de lapin. Il fait encore jour, le soleil continue de rayonner la chevelure brune de la demoiselle mais le vent vint sans cesse les emmêler, comme pour ajouter à la jeune femme, un caractère agaçant à son attente. Doucement, elle prend le temps pour observer ce qu'il y a en face d'elle : après tout, il ne lui restait plus que cela à faire. Les lueurs éclatantes du jour continuaient de briller sur les murs des immeubles et autres maisons flamboyantes et luxueuses. Ce quartier n'avait rien d'anodin, il était divin. Fabuleux, même à la pointe de la porte d'entrée, soigneusement décorée pour inviter le visiteur à pénétrer dans cette antre si délicieuse. Les couleurs ne sont pas vives, elles sont sobres mais finement dessinées. Tous les aspects décoratifs, qu'ils s'agissent de dessins ou de motifs travaillés font ressortir ce côté clinquant mais délicat; ce genre de certitude que l'on entre dans la Haute Société. En existait -elle réellement ? Blune l'ignorait. Elle se doutait bien que certains s'en mettaient plein les poches, qui aurait pu les blâmer ? L'horreur avait pu faire vendre et créer la fortune de n'importe qui alors la Révolution... Ca pouvait encore profiter aux mêmes... En dépit de ce qu'elle aurait pu penser tout au départ, la jeune femme n'avait jamais eu de semblant de prise de position, d'engagement. Cette attitude violente face au gouvernement la mettait dans une position gênante, elle fuyait ce type de personnes le plus possible. Peut être était-ce seulement une vérité qu'elle refusait d'admettre... Non, Blune ne suivait que sa propre loi ou plutôt sûrement... la Loi de Lilya. Etre aveuglée par la haine n'était pas innée chez la jeune femme. Elle avait pu souffrir par le passé, elle avait pu connaître des instants difficiles... Mais cette soif de violence, cette rage de vaincre qu'elle aime tant dénoter est tout simplement un leurre dans lequel elle se conforte, pour mieux s'y risquer. La vie n'est qu'une simple passade pour laquelle elle est prête à tout. Se battre? Aucun problème, elle s'y donne déjà. Mourir ? Si cela arrive maintenant ou demain, qu'importe, c'est le destin. Ces idées tranchées lui apportaient confiance pour ses combats mais en aucun cas son caractère suivait. Elle était inexpérimentée, tout juste couvée par sa grande soeur. Blune refusait de fuir comme la dernière des lâches mais bien souvent, elle se retrouvait à échapper à son rival, instinct de survie refaisant surface.

Mais aujourd'hui, il n'y avait pas l'ombre d'un orage ou d'un affrontement en prévision. Lilya avait donné ce papier à Blune hier soir. Sur celui-ci, on pouvait lire, d'une écriture rapide mais lisible : " Rejoins moi demain, 19h devant le Garden District, tu verras, ça te plaira." Cette petite attention avait soulagé Blune qui craignait constamment que sa grande soeur "spirituelle" s'aperçoive de la pauvreté de ses combats et de la pauvre besogne qu'elle ramenait. Son manque de productivité lui serait un jour signalé mais apparemment, ce n'était pas pour tout de suite. Quand bien même, la jeune femme commençait à en avoir marre d'attendre pour des sottises. Elle le pensait inconsciemment sans dicter à son cerveau de s'en aller de ce quartier richissime. Blune était incapable de décider pour elle même, pas maintenant que Lilya lui tendait la main. Elle était là pour elle et faisait tant de choses que Blune ne pouvait y mettre un terme. Elle ne pouvait pas s'émanciper de celle qui lui apprenait la survie; la cupidité et l'orgueil. Bien évidemment, ce n'était pas une mauvaise chose pour la jeune femme qui continuait à croire aux bienfaits de ses retrouvailles avec son aînée. Elle ne percevait que ces avantages, financiers ou moraux qu'elle pouvait lui inculquer. Tant pis s elle attendait depuis un moment dans cet endroit de rêve. Cela ne lui faisait rien, elle savait que quelque chose de bon s'y préparait. Ce goût pour l'aventure et l'attrait pour l'inconnu la poussait à rester sur place, afin de connaître la surprise le plus tôt possible. Lilya avait dû avoir un empêchement mais elle voulait faire abstraction de ce manque; elle voulait continuer à contempler ces façades merveilleuses qui s'offraient à elle. Blune était perdue dans ces immeubles gigantesques qui ne reflétaient qu'une beauté comme on en avait autrefois, celle de la noblesse et de ses principes ancestraux. Il y avait un côté traditionnel d'un point de vue esthétique; une sorte de méthodologie reconnue et appliquée. Les arts avaient toujours fasciné Blune et elle était que submergée devant une telle beauté architecturale. Elle se demandait comment il était possible de construire des édifices pareils en ces temps de crise. La recherche du confort pour les plus riches était sûrement la cause de ce défilé visuel incomparable.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... empoisonnée ? [ft Lilya]   Jeu 27 Juin - 21:44





Traqué, voilà qu'elle se retrouvait à l'être. Fulminant du manque de confiance que son inestimable époux semblait s'entêter à lui faire subir. Connaissant, sans aucun doute, la nature volage de sa compagne, il n'en avait pas moins déclaré qu'il n'accepterait plus aucun de ses amants. Lui marmonnant au creux de l'oreille qu'en croyant l'avoir perdu à jamais, il avait réalisé qu'il ne pouvait tolérer qu'elle s'encanaille autrement que dans ses propres bras. Réveillant une haine ancestrale que jamais, Lilya n'aurait cru pouvoir ressentir envers la personne qu'elle avait épousée. Il l'aimait et alors? Toute leur histoire n'avait été que mensonge et attirance, visant tous les deux le pouvoir, ils avaient trouvé un accord parfait... Qu'il avait rompu sans scrupule.

Réduisant au complot son envie de se débarrasser de lui, la sorcière ne s'en trouvait pas moins en difficulté, cherchant à semer ceux chargé de la surveiller. Elle ne voulait pas que son homme se mêle de sa relation avec celle qu'elle allait rejoindre. Elle avait donc, été obligée d'user de ses dons pour revêtir l'apparence d'une autre femme. Devenu une plantureuse blonde, à l'apparence un peu base classe. Elle se promenait, les lèvres peintes d'un rose intense, semblant beaucoup moins classe et imposante que sa véritable apparence. Elle était devenue l'une de ses jeunes qui épouses de vieux riche pour mieux en retirer une assurance vie.

Bien évidemment, Madame Sandro avait quitté l'appartement de luxe avant de s'en revêtir, se servant d'un café remplit à craquer pour s'y dissimuler, avant d'en ressortir avec sa nouvelle apparence. Mais, tout cela l'avait retardé. L'agaçant. Sa jolie brune préféré devait l'attendre, à moins de trois rues de l'endroit où elle vivait. Cette femme faisait partie de sa vie secrète, son seul lien qui lui apportait beaucoup. Devenu une sorte de sœur à tendance incestueuse, sans inceste, elle voulait bien lui rendre service. Elle était son aigle royal. Sa tendre moitié... Du moment qu'elle se laissait manipuler.
Finissant par se rendre au lieu de rendez-vous, elle s'approcha innocemment de Blune et l'attrapa par le bras, l'entraînant sans un mot. Elle savait que la jeune femme ne comprendrait pas qui était cette folle qui la traînait directement dans les ascenseurs, mais elle ne voulait pas risquer, qu'un des gardes-du-corps se risquent un œil ici pour mieux l'apercevoir.

D'une poigne de fer, elle retient la jeune femme jusqu'à ce que les portes de l'ascenseur se referment et que dans un soupir, elle relâche sa pression et s'adosse au mur. « Désolé, je ne cherchais qu'à ne pas me faire attraper par mon époux soudainement capricieux. » Sur ce, avec la délicatesse d'une femme habituée à changer d'apparence, Lilya redevient la femme qu'elle avait toujours été. « Salut ma belle! » Affichant le sourire qui lui était uniquement réservé, elle se détendait à chaque seconde. Préférant de loin sa compagnie et l'intimité qu'elle pouvait avoir en sa compagnie. « Et si tu appuyais sur le bouton 14? J'ai une petite surprise pour toi! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... empoisonnée ? [ft Lilya]   Sam 29 Juin - 12:04



A vrai dire, Blune réapprenait à vivre chaque seconde, chaque minute même de son existence. Les bribes de souvenirs désastreux et douloureux semblaient s'estomper au fil des jours et redonnaient à la jeune femme, l'espoir de vivre un avenir plus serein. Elle avait bien trop trimé tout ce temps pour paraître si insouciante et si innocente. Elle n'aimait pas ce statut de "petite fille gâtée", bien qu'en ces instants, cela y ressemblait fortement. Blune accordait tout son temps libre à sa nouvelle protectrice, Lilya. Elle l'avait sorti du néant, pris sous son aile pour certainement mieux la contrôler et faire d'elle, une arme de guerre redoutable. Force était de constater que Blune ne voyait en rien son manège, elle ne percevait pas à quel point elle était manipulée. Toutes les attentions que lui portaient Lilya n'était pour elle que l'expression de sentiments les plus distingués. Ainsi, ça ne lui posait pas de problème d'attendre, tant que la jeune femme lui accordait encore de ces si délicates attentions pour rendre sa vie encore plus sereine et paisible.

Son quotidien n'était en rien des plus stables mais cela, Blune s'en fichait royalement. Pour l'instant, elle était dans l'illusion que sa vie était mieux maintenant, en dépit de toutes ces activités malsaines et violentes qu'elle devait enchaîner pour le compte de Lilya. Persuadée du bien fait de ces actions, elle s'y adonne et s'y attelle soigneusement, comme une chirurgienne sanguinaire. Aujourd'hui, c'était une journée plutôt tranquille, à vrai dire. Pour une fois, Lilya ne lui avait pas donné rendez-vous dans un sous sol ou un parking sombre pour lui donner les têtes à tuer mais plutôt devant cet immeuble gigantesque et somptueux. Elle commençait à croire que ce n'était pas pour lui donner une mission, un règlement de comptes mais peut être quelque chose de plus doux, un cadeau sûrement. Blune aimait les surprises, elle se croyait ainsi valorisée dans son travail et adorée pour ce qu'elle était.C'était un sentiment noble, quelque chose auquel elle voulait croire. Cette simple impression d'être une personne importante pour Lilya la plongeait dans cette affirmation qu'elle même était importante. C'était un leurre, une terrible méprise que Blune ne pouvait refuser , cela la ferait tomber encore plus bas. Elle attendait consciemment que sa protectrice arrive, elle trépignait d'impatience de savoir ce qu'il en était.

C'est dans ces instants perdus que Blune aperçut au loin la silhouette de Lilya. Toujours fine, impeccable mais furieusement rapide. Telle une gazelle courant à perdre haleine, elle ne se laissait pas déstabiliser et gardait une démarche à la fois soulignée mais accélérée, comme si elle cherchait à défier tout le monde, mais surtout son époux. Un valeureux crétin qui l'avait abandonné, elle et leur relation chaotique, passionnée. Blune savait que Lilya avait souffert de cette déchirure sentimentale, bien qu'elle cherchait nullement à le transparaître. C'était sûrement plus fort qu'elle, elle ne savait pas tellement comment en faire autrement. Plantée devant elle en une poignée de secondes, Lilya lui adressa un large sourire que Blune reçut comme une offrande. Puis, elle lui indiqua le numéro 14, telle une surprise bienveillante. Sautant de joie, Blune la regarda puis lui dit :
« Parfait! Voyons ça!  » Et d'un coup, Blune appuya sur le bouton. La grande porte d'entrée s'ouvrit et Blune se précipita à l'intérieur, pour prendre l'ascenseur tout aussi grandiose qui semblait n'attendre qu'elle. Elle sourit frénétiquement et tourna la tête pour observer Lilya, avec plein d'amour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... empoisonnée ? [ft Lilya]   Sam 13 Juil - 21:52





« Parfait! Voyons ça! » Sans un mot, elle observa le profil de sa petite protégée. Elle adorait avoir l'impression que, quelque part, Blune dépendait de sa personne. Qu'elle lui accordait un regard spécial et qu'en plus de lui servir de tueuse, elle était aussi ce qu'il y avait de plus proche d'une tendre amie. Même si ce sentiment, elle l'avait connu auprès d'une autre et savait que jamais cette jeune brune n'aurait le tempérament pour supporter une telle amitié. Le visage délicat de la seule véritable personne que Lilya ait aimé s'inscrivit dans ses pensées et... Elle dû se mordre jusqu'au sang pour l'effacer.
Un goût amer et métallique emplit sa cavité buccale et la douleur s'intensifia, avant de disparaître soudainement. Son visage ne s'en montrait pas moins aimable et tout à fait masqué. Prenant les expressions qu'elle avait créées pour ses rencontres avec sa skinchangers, son arme, son joujou. Le bruit de l'ascenseur lui avait échappé et pourtant, lorsque les portes s'ouvrirent, elle sorti sans se demander si c'était le bon étage. Elles atterrirent sur un couloir large, qui débouchait sur une seule et unique porte. À double battant, elle était plutôt discrète pourtant.

Sortant une clef de sa sacoche, elle se tourna vers la jeune femme qui l'accompagnait et l'attrapa par la main. La clef dans la serrure et la porte soudainement ouverte, elle entraîne celle-ci à sa suite et referma pour mieux s'enfermer avec la petite. L'endroit possédait des fenêtres de rêves, un peu à l'ancienne, mais fraîchement construite. La lumière du jour, voilé par quelques nuages rendaient l'endroit, encore blanc, particulièrement charmant. On y trouvait tout ce qui était luxueux, mais il y avait une touche de classique qui enlevait le côté ''riche et fière de l'être'' qu'aurait pu avoir cet endroit. Non meubler, il y avait un catalogue de meuble sur la seule table qui officiait de meuble.
Lâchant la main de Blune, pour mieux s'avancer dans la pièce, la sorcière se mit à tourner sur elle-même, les bras dans les airs. Son rire cristallin s'éleva dans la pièce, résonnant légèrement dans le vide qui l'habitait. S'arrêtant soudainement, elle lança un regard attendrie à sa compagne de l'instant. « Qu'est-ce que tu en dis? Ce lieu te plait? »

Fixant le jeune aigle royal, Lilya se souvint des moments passés ensemble, alors, qu'elle n'était qu'une catin qui essayait de survivre dans un monde cruel. Elle ne s'était pas attendue, à croiser une personne telle qu'elle, seul l'ennui la marquant profondément, mais elle avait été là. L'aidant, malgré son peu de ressource. On aurait pu dire que la relation était partie d'un sentiment de reconnaissance, mais l'esprit de l'aînée était bien plus tordu. Elle n'avait vu qu'une personne de plus à manipuler. Pourtant, elle était si bonne actrice, qu'on aurait pu lui accorder une confiance aveugle.
Lui laissant le temps d’observer l’appartement, Lilya l’observait-elle. En silence. Elle ne s’en approcha pas moins, pour venir lui murmurer au creux de l’oreille… « Il est à toi, ma chérie. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle vie... empoisonnée ? [ft Lilya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)
» Bonne nouvelle pour les non-dégroupés de FREE !!!!
» Nouvelle animation .....[résolu merci]
» nouvelle commande
» Nouvelle voiture pour Kit dans la suite de K2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-