AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Now you can read my Poker Face - Cole.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Now you can read my Poker Face - Cole.   Jeu 27 Juin - 13:44

La moiteur de la fin de journée ne semblait pas incommoder la jeune femme, penchée sur un volume assez conséquent. Celui-ci était en équilibre sur ses genoux, assise en tailleur qu’elle était. Glissant ses doigts dans ses cheveux pour les remonter, elle dégagea sa nuque d’une main, se plongeant dans la lecture du descriptif du rituel à corps perdu. C’étaient de ces fins d’après-midi qu’elle appréciait tout particulièrement, quand elle sortait du cinéma dans lequel elle venait de passer plusieurs heures et qu’elle passait à d’autres choses plus réjouissantes. Elle ne haïssait pas particulièrement ce travail mais préférait infiniment son emploi au Little Darlings mais ces jours-là, c’était Grace qui occupait le poste. Il s’agissait donc de journées pour lesquelles elle n’avait habituellement pas la moindre affection, jusqu’à ce que sa route ne croise celle de Cole. Le croisement en question n’avait pas été dû au hasard, les jumelles Winslow ayantdepuis longtemps appris à mettre hors-jeu cet ennemi beaucoup trop dangereux pour leur petit secret. Il n’avait pas été aisé d’approcher l’homme et encore moins de le faire accéder à sa requête, mais on ne pouvait enlever à la jeune femme sa ténacité. Peut-être était-ce ce qui l’avait décidé à lui accorder les cours qu’elle avait demandé. La guérison était un domaine qu’elle connaissait encore assez peu, trop concret et éloigné des illusions qu’elle affectionnait particulièrement. Avec lui s’ouvrait donc un monde totalement nouveau et inédit dans lequel elle s’engouffrait avec bonheur. Ajoutons à cela que Grace ignorait pour l’instant tout de l’existence de ce providentiel professeur et vous obteniez la combinaison parfaite aux yeux de la demoiselle. Il n’y avait qu’elle, pour l’instant, elle n’avait aucunement fait mention d’une jumelle. Alors certes, elle était vêtue comme elle, aujourd’hui encore, de cette robe blanche qui leur allait aussi bien à l’une qu’à l’autre, mais pour une fois, elle était à part. cela ne durerait malheureusement pas, Pearl en était bien consciente, mais elle était prête à prolonger un peu cette période de latence.


Je pense avoir compris, énonça-t-elle au bout de quelques minutes de silence, à engranger toutes les informations essentielles à la compréhension et au bon déroulement de l’opération. Relevant les yeux vers son enseignant, elle laissa retomber la masse de ses cheveux dans son dos sans que cela ne lui arrache la moindre grimace de désagrément. Le bayou était hélas, fort loin, et la température était la seule chose qui lui rappelait ce passé chéri et honni à la fois. Elle se concentrait cependant sur le présent, qui avait les traits de Cole. Nous passons à la pratique ? Ou bien as-tu quelque chose à ajouter ? Méthodique et posée, elle n’avait rien à voir avec sa jumelle. Celle-ci aurait immédiatement voulu passer à la partie « intéressante », alors qu’elle préférait avoir toutes les cartes en main pour avancer et réussir au mieux. La patience au service de la connaissance ne la dérangeait absolument pas, elle se faisait au contraire un devoir d’y exceller. Ses yeux se fichèrent dans les prunelles opalescentes de son interlocuteur. Se doutait-il seulement du tournant que risquaient de prendre ces leçons dans un futur très proche ? Elle allait bientôt devoir renoncer à se trouver des excuses pour ne pas en parler à Grace : c’était un excellent professeur, quoi qu’il en dise sur le plan pédagogique et elle en serait enchantée. Une moue enfantine manqua de passer sur les lèvres de la sorcière. Encore un peu … elle voulait encore un peu profiter de l’exclusivité qu’elle avait avec lui. Ce n’était peut-être rien et il n’y avait pas de quoi pavoiser ou écrire à la famille, mais ces instants où elle pouvait être juste elle, sans devoir prendre de précautions pour accorder son caractère avec celui de sa sœur, étaient des moments sacrés. Il ne connaissait pas son véritable prénom, mais quelle importance ? Il lui donnait des cours pour elle et l‘appréciait en tant que personne. Et à ses yeux, mine de rien, c’était énorme. Refermant l’ouvrage, elle choisit de décaler le moment où elle devrait prendre la décision d’en parler à sa jumelle à plus tard. Notant qu’elle n’avait pas été la seule à être silencieuse, elle posa le livre sur le canapé, à ses côtés avant de déplier ses jambes. Y a-t-il un problème ? Mains posées sur ses genoux, elle attendait la réponse. Allait-il écourter la leçon dans quelques minutes pour une quelconque raison ? Ou … avait-elle imaginé qu’il la détaillait ? Qu’il la jaugeait ? Oui, sans le moindre doute. Non, il ne pouvait pas savoir. C’était ridicule. Tu as pris d’autres engagements pour la soirée ? demanda-t-elle en espérant une réponse négative, avec un drôle de pincement quelque part dans la poitrine. Si quiconque lui volait son heure de liberté et de savoir … elle risquait de ne pas l’apprécier, sans avoir aucune légitimité dans ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
 

Now you can read my Poker Face - Cole.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle est la meilleure école pour pour devenir un développeur ?
» Poker mario
» banniere poker [14Aout]
» que l'image face un lien vers la rubrique
» École Mirage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-