AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just an illusion - Ft. Roxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Just an illusion - Ft. Roxanne   Lun 22 Juil - 22:45

Rajuster un dernier coussin. Vérifier son reflet dans le miroir. Jeter un coup d’œil à la dérobée vers la porte de la chambre de Grace et aller la refermer. Inviter quelqu’un chez elles, c’était une grande première et évidemment, le tout dans le dos de sa jumelle. Malheureusement, ce n’était même pas pour les beaux yeux d’un jeune homme qui ne la verrait pas en double et l’appellerait par son prénom. Non pas que cela préoccupât particulièrement la jeune fille, surtout au moment des faits. Roxanne était son seul objectif. Cela faisait des jours qu’elle se préparait pour cette entrevue. L’accroche avait été rapide, mais un nombre infini de possibles s’était soudainement ouvert à elle en ce simple instant. Il ne fallait pas qu’elle fasse un seul faux pas. Cela faisait longtemps qu’elle avait entendu parler de Roxanne avant de l’aborder. Il avait fallu qu’elle vérifie qu’elle ne s’engageait pas dans n’importe quoi. Elle travaillait pour le Gouvernement, ce n’était quand même pas rien. Qu’une femme de son âge ait autant de pouvoir n’était pas le fait du hasard. Il y avait quelque chose d’exceptionnel en elle, et elle devait trouver quoi et comment elle pouvait le posséder, elle aussi. Dit comme cela, ça avait quelque chose d’effrayant, à la limite de la démence et de la psychopathie. Elle ne pouvait cependant pas s’en empêcher. Cette perspective de rendez-vous l’avait mise dans un état de frénésie assez avancé.

Relevant ses longs cheveux blonds, elle glissa un crayon dans son chignon pour le faire tenir en place. Ses mains se posèrent sur le comptoir de la cuisine et elle pianota longuement. Ses yeux étaient rivés sur la pendule et sur l’aiguille qui ne voulait pas avancer assez vite. Les jours avaient passé avec une lenteur effarante, même si elle avait trompé le démon de l’impatience en s’exerçant pour ce simple moment. Elle savait ce qu’elle voulait d’elle. C’était à double-sens. Et il fallait qu’elle se montre à la hauteur. Intimidée ? Pas réellement, mais elle savait que ce qui allait se jouer était crucial. Elle n’avait fait que jouer de sa réputation, faire une démonstration discrète, l’air de rien, sur un cobaye innocent qui n’avait rien demandé et passait par là à ce moment-là. Mais elle ne lui avait en tous cas pas fait « goûter » à sa magie. À son pouvoir d’illusionniste. Le dosser avec doigté allait être tout un art. Aussi s’était-elle entraînée, à faire se retourner des hommes sur son passage en leur insufflant un parfum féminin délicat, à faire saliver les gamins avec des odeurs de bonbons autres que celui de ceux que leur mère venait de leur acheter. Cela avait eu pour effet de doubler les ventes ce jour-là donc elle devrait peut-être le refaire. Elle avait fini par un junkie, sur le bord du trottoir, alors qu’elle rentrait la veille. Elle lui avait administré une dose telle qu’il avait eu l’air heureux. Profondément et sincèrement heureux. Le rythme de ses doigts accélérait à mesure que l’aiguille avançait vers l’heure H. Ses yeux se fermèrent en douceur alors qu’elle se forçait à respirer plus lentement. Il ne s’agissait pas de tout faire capoter. Elle serait sereine et en confiance. C’était son territoire. Son pouvoir. Ses règles du jeu. Il fallait juste que Grace ne rentre pas plus tôt. Mais ce ne serait sans doute pas le cas. Une pointe d’amertume lui transperça le cœur alors qu’elle pensait à toutes les occupations qu’elle pouvait avoir mais finit par chasser toute pensée négative de son esprit. La sonnerie tant attendue retentit. Mouvement. Appuyer sur l’interphone. Au second, à droite. Ouvrir la porte. Et l’attendre avec un visage neutre. Bonsoir …
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Just an illusion - Ft. Roxanne   Sam 27 Juil - 16:39

Trépignante. Elle trépignait d'impatience ; piquée à vif par le peu qu'elle avait vu – ou senti, plutôt. Mais c'était bien au delà de tout ce qu'elle avait connu, pénétrant ses narines mais insufflant à son être, jusque dans les moindres recoins, jusqu'aux bouts des doigts en tourbillonnant lascivement contre chacune de ses phalanges, se répandant comme un fluide, grisant comme la première caresse. Si bref, et pourtant assez pour réveiller la curiosité de Roxanne. Elle n'avait jamais connu ça, jamais senti ça, cette sensation si nouvelle, aussi particulière qu'effrayante, il fallait le reconnaître. Sa connaissance de la magie était très limitée, et elle avait davantage vu les mauvaises utilisations de celle-ci, lui faisant presque oublier que rien n'était mauvais en lui-même, que cela dépendait surtout de l'utilisation qu'on en faisait. Elle avait complètement éclipsé l'idée même que la magie puisse être à l'origine de bonnes choses, de belles choses.
C'était dans cet état qu'elle arriva dans le nord de la Nouvelle Orléans. A peine avait-elle posé le pied dans cette partie de la ville, qu'elle fut frappée par l'air, étouffant, sec, par le paysage terne, aux nuances de gris et de sépia, aux poussières flottant et saturant l'oxygène. C'était la destruction qui peignait les murs et recouvrant le sol, goudron qui semblait pleurer toute l'horreur. Ici, tout semblait sangloter, tout ressemblait à des visages dégoulinants. Elle s'arrêta quelques instants en descendant du bus, incapable de rejoindre la rue indiquée comme si de rien n'était, répugnée, révoltée par ce qui s'affalait sous ses yeux sans la moindre décence. Il était facile de s'habituer à l'argent, Roxanne ne pouvait pas le nier. Elle n'avait connu que ça, pourtant, et ces quelques mois passés dans l'Est lui avait donné le goût des architectures fines, des quartiers bien fréquentés, colorés, joyeux, animés.

Toujours sur ses gardes, elle avançait, doutant parfois de son itinéraire tant les ruelles dans lesquelles elle s'engouffrait se montraient sinistres. Et finalement, elle atterrit face à une entrée qui lui semblait être la bonne, sonna après quelques moments d'hésitation, avant de suivre les indications données.
Le visage de Pearl lui apparut comme l'une des plus belles choses qu'elle avait pu croiser depuis qu'elle avait mis le pied dans le nord de la ville. Roxanne hocha la tête, la saluant à son tour.
Elle tentait de garder son sang froid, de contrôler ses traits pour ne pas laisser transparaître l'excitation qui bouillonnait en elle, d'autant plus qu'elle se sentait affreusement minable. A quoi était-elle réduite ? Une frustrée qui crache sur les faiblesses des autres, autres qu'elle méprise car ils sont d'une façon ou d'une autre enchaînés à ceci ou cela. Et que faisait-elle là, à frapper à la porte d'une inconnue, pénétrant son appartement en se sentant de trop entre ces quatre murs ? Roxanne n'était pourtant pas celles qui se bagarraient continuellement avec la honte ou la timidité, mais en mettant les pieds chez Pearl, elle fut incapable de se sentir à l'aise. Ne sachant si elle devait s'asseoir comme si de rien n'était, croiser ses jambes et enfoncer son dos dans le canapé, ou s'il valait mieux patienter debout, pour laisser la douce voix de Pearl lui donner des consignes une nouvelle fois. Car elle avait l'horrible sensation de dépendre d'elle ; il était bien clair, du moins à ses yeux, qu'elle venait ici pour réclamer quelque chose – ou plutôt demander quelque chose.

« Hum, c'est plutôt sympa, chez toi. »
lança-t-elle, maladroite. Tu sonnes comme une cruche, ma pauvre. « Je suis désolée pour le retard, je me suis un peu perdue en descendant du bus. » continua Roxanne, toujours aussi peu habile avec les formules de politesse et les mensonges bienveillants. Tu parles, t'as surtout ralenti le pas pour pas passer pour une petite adolescente tout enivrée de sa première clope ou son premier joint.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Just an illusion - Ft. Roxanne   Dim 25 Aoû - 19:09

Le commentaire sur son - leur - intérieur la fit sourire poliment. Ce n’était sans doute que quelques formes pour l’entrée en matière. Il fallait dire que cette rencontre n’avait rien d’ordinaire, on se rendant peu fréquemment chez des gens que l’on connaissait à peine et que l’on avait rencontré quelques jours plus tôt seulement. La normalité était peut-être l’une des aspirations de Pearl mais certainement pas dans ce sens-là. Je te remercie, répondit-elle en s’effaçant pour la laisser entrer, j’essaye de faire oublier l’aspect de l’extérieur. Le quartier n’avait rien de rassurant et Roxanne s’en était sans le moindre doute rendu compte lors de son périple jusqu’à son humble demeure. Il n’en restait pas moins que c’était le repaire des jumelles et qu’elles n’en changeraient pas. D’une part parce qu’avec leurs deux salaires, elles ne pouvaient pas vraiment faire mieux et que d’autre part, cet endroit était suffisamment reculer pour que personne ne risque de les y croiser à deux. Et les habitants de cette partie de la ville n’étaient pas du genre à poser des questions, voire même voyaient tout le monde en double toute la journée. L’emplacement était donc idéal à défaut d’être idyllique. Pas de souci, le quartier est particulier. Et je n’ai pas d’impératif ce soir. Ceci était vrai si on excluait le retour de sa jumelle, évidemment, mais elles en auraient fini bien avant, surtout que, telle qu’elle avait quitté Grace, il était possible qu’elle passe la soirée dans e chaos que lui offraient parfois quelques bouteilles d’alcool.

Lui faisant signe de la suivre, elle passa dans la petite pièce qui leur servait de salon/séjour et lui désigna le canapé : Je pense qu’on sera bien ici. Des fourmis couraient déjà le long de ses doigts même si elle ne le montrait pas. Son pouvoir sentait qu’on allait le solliciter et s’en réjouissait autant que sa détentrice. Être à la hauteur était à la fois une nécessité si elle voulait réellement que Roxanne en redemande et qu’il y ait d’autres rendez-vous comme celui-ci, mais également une question d’honneur : elle était extrêmement douée à ce qu’elle faisait et se targuait de maîtriser les odeurs à la perfection, elle ne supporterait donc pas d’être médiocre. C’était une des choses qui la différenciaient de sa sœur, les illusions olfactives et elle devait y exceller. Se forçant à respirer calmement, elle s’installa sur le pouf qui faisait face au sofa et qui en était séparé par la table basse. Elle n’avait pas la moindre idée de la manière dont elles allaient procéder. Le rendez-vous avait été pris en appuyant sur le fait de montrer l’étendue de ce qu’elle savait faire, alors fallait-il le voir comme une vulgaire démonstration de ses pouvoirs ou comme quelque chose de déjà plus intéressé ? Elle ne se serait pas déplacée jusque-là si ça n’avait été que pour voir, c’était quasiment certain. Réfréner son impatience. Ne pas jubiler trop vite. Se calmer. La mettre à l’aise. Est-ce que je te sers quelque chose à boire ? Les réflexes du bar étaient tenaces mais elle n’allait peut-être pas appuyer son offre avec de l’alcool, cela semblait plutôt étrange aux vues de cette entrevue. Au moins un verre d’eau après ton errance dans les rues ? Je peux également faire du thé. Le thé semblait une bonne option, ses vertus allant dans le sens de ce qu’elle faisait. L’alcool également, mais les plantes ne dénaturaient pas son « art ». Elle se releva, l’interrogeant du regard : A moins que tu ne veuilles commencer immédiatement ? Elle n’était pas contre, pour tout dire mais ne voulait pas non plus paraître brusque ou absolument intéressée, en demande. Ce lien qui allait se tisser, qu’elle espérait développer à l’aide de la magie était d’une importance capitale pour la suite des événements, de son existence, même, et elle ne voulait pas faire cela n’importe comment. Si elle en rajoutait et surestimait ce qui allait se passer ? Rien n’était moins sûr. Et cela ne l’affolait pas outre mesure pour le moment. L’enthousiasme et l’ambition n’avaient jamais tué personne, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Just an illusion - Ft. Roxanne   Jeu 5 Sep - 22:38

Toutes ces formalités, ces formules bien polies, bien vues et revues, se glissant hors de leur bouche. Dans le cas où celles-ci seraient sincères dans la bouche de Pearl, Roxanne les balançait avec lassitude et ennui. Mais c'étaient ces formalités là qui vous rendaient plus social, plus agréable. Et c'était des gens sociaux, ouverts, charmants et de bonne compagnie que l'on souhait fréquenter, à l'inverse d'une petite boule de nerf constamment à cran et fonctionnant comme une bombe.
C'était sous ces sourires modérés qu'elle cachait sa grande envie, son irrésistible impatience, qui lui serra d'autant plus la gorge lorsque Pearl lui désigna un coin.

« De l'eau suffira, merci. » répondit-elle, alors qu'une voix intérieure hurlait un grand oui, oui, elle voulait commencer maintenant. Immédiatement. Elle ne voulait pas s'encombrer avec des présentations qu'elle jugeait tout à fait inutile – celles-ci seront sans doute plus pertinentes après. Mais Roxanne voulait garder la face, et cela impliquait quelques compromis qu'elle se jurait d'avance de respecter : ne pas passer pour une ado prépubère qui découvre les différents moyens vieux comme le monde de débauche, ne pas en redemander à trop hautes fréquences pour éviter d'être assimilée à une dépendante, ne jamais trop la complimenter pour lui faire croire un certain détachement vis à vis de sa magie – si celle-ci se révèle aussi puissante qu'enivrante. Elle s'était jurée à elle-même de ne pas être un vulgaire double féminin de son père ou de Connor, ou de Wayne, ces hommes dévorés par une addiction qui grignotait lentement mais sûrement tout ce qu'ils avaient, tout ce qui leur restait. Mais de toute façon, elle n'arriverait pas jusque là, ce n'était pas possible ; la limite entre l'alcool, les drogues et les odeurs, était immense. Les odeurs étaient inoffensives, elles ne pouvaient pas avoir de pouvoir destructeur, alors même si elle commettait un faux pas, celui-ci ne l'entraînerait pas vers une chute mortelle, pensait-elle.
« Comment ça va se passer ? » lança-t-elle pour combler le vide qui s'était installé et qui ne faisait qu'accentuer la nervosité qui était sienne. « Je veux dire, comment est-ce qu'on va s'y prendre ? Tu dois reconnaître que c'est assez particulier, c'est pas évident de se l'imaginer. Est-ce que... je vais rester consciente, ou... ? »

Assise sur le canapé, elle finit enfin par devenir moins crispée, du moins en apparence. Alors qu'elle était restée toute droite, elle s'installa finalement plus confortablement, se laissant basculer vers l'arrière pour enfoncer son dos dans le dossier. Elle fit glisser ses mains sur son pantalon, des cuisses vers les genoux, avant de déclarer, haussant des épaules : « Bon, bah... voilà. Tu peux faire ce que tu veux de moi, je voudrai juste me récupérer en un morceau. » Le ton était celui de la rigolade, et pourtant Roxanne était très sérieuse : malgré l'excitation vis à vis de cette nouvelle expérience qui se trouvait être quelque chose qu'elle n'avait jamais vu (mais il faut aussi reconnaître qu'il se passait depuis une vingtaine de mois des évènements qu'elle n'avait jamais vu, qu'elle n'avait jamais osé croire, et qui pourtant se déroulait bien sous ses yeux. Sa notion de réalité en avait pris un sacré coup.), son besoin viscéral de savoir, de contrôler parvenait à prendre le dessus de temps à autre. Et c'était dans ces moments là que le cycle vicieux recommençait ; Roxanne mettant en œuvre tous les moyens possibles, bancals et dérisoire, pour se rassurer. Des phrases sorties de nulle part qu'elle faisait passer pour des vérités générales, des faits scientifiquement prouvés ; parce que c'était bien plus facile ainsi.

Revenir en haut Aller en bas
 

Just an illusion - Ft. Roxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partition Roxanne "The Police"
» Illusions optiques
» particleIllusion 3.0
» Un pas en avant, trois pas en arrière... ~ Roxanne
» Illusion Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-