AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm gonna tell you something you don't want to hear { Angelique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: I'm gonna tell you something you don't want to hear { Angelique   Jeu 19 Sep - 22:45

L’équilibre des choses était bouleversé et Pearl en était fort mécontente. Si d’aucuns arrivaient à se satisfaire de situations problématiques en se disant que cela irait mieux, il n’en était rien pour la demoiselle. Chaque chose devait être à sa place et tout élément qui différait de son plan habituel était indésirable. Ainsi, depuis la nuit où elle avait aperçu Liam, rien n’allait. Et le Gouvernement s'y était mis lui aussi, leur envoyant des créatures improbables et restreignant encore plus son champ d’action. Donc non, rien n’allait définitivement et ça ne pouvait pas continuer. Dans le hall climatisé du cinéma, la prétendue Jillian réarrangeait les sucreries entre deux séances, profitant du calme pour se laisser aller à ses pensées. Elle ôta le crayon qui maintenait ses cheveux en chignon haut et ils cascadèrent sur ses épaules, coupant le courant d’air qui lui rafraîchissait la nuque. Elle n’avait pas besoin de plus de distractions, elle en avait déjà son compte. Rien n’allait. Il y avait ses séances avec Roxanne qui se passaient plutôt bien, mais pour le reste, c’était du grand n’importe quoi. Peut-être fallait-il voir dans cet état de fait un lien avec le jeu qu’elle jouait avec sa sœur ? Allez savoir. Jillian prenait de plus en plus de place dans leurs existences, dans leur existence plutôt et cela n’allait pas du tout. La fissure qui avait commencé à se créer lors de l’erreur commise par leur voisin ne cessait malheureusement de s’agrandir et elle craignait qu’un jour cela ne devienne une fracture puis une faille insurmontable.

Remettant les sucettes en place, elle hésita soudain à en prendre une et à se la coller dans le bec. Cela pousserait peut-être à la consommation, après tout, si même les employés en prenaient, c’étaient qu’elles n’étaient pas empoisonnées ? Et puis cela lui donnerait quelque chose à faire et une autre échappatoire que vouloir se servir de son pouvoir pour extérioriser sa frustration grandissante. Elle mourrait d’envie de hurler au monde qu’elle ne s’appelait pas Jillian mais Pearl. PEARL ! Et en même temps, la peur de ne plus suffire en étant qu’elle était si présente qu’elle l’empêchait de faire quoi que ce soit, même de trouver Conrad pour lui expliquer ce qu’il avait commencé à découvrir. Ou de dire à Sidney qu’elles étaient toujours toutes les deux en vie et qu’elles jouaient à un jeu dangereux. Qu’en aurait-elle eu à faire, de toutes les manières ? Qui se souciait de leurs états d’âme ? Personne. Et pour une fois, elle se la jouerait comme Grace, qui après tout ne se dérangeait pas pour prendre un petit verre de temps en temps au bar … alors pourquoi ne pourrait-elle pas consommer elle aussi ? C’était sans risque, ici, au moins. Elle jeta son dévolu sur une friandise aux couleurs pourpres particulièrement attrayantes et enleva son papier d’un coup de dents légèrement rageur, avant de se rendre compte qu’elle n’était plus seule.

Baissant les yeux, elle reconnut sans peine l’enfant qui se tenait devant elle et l’irritation qu’elle ressentait ne fit que s’amplifier. Non pas qu’elle n’aimât pas les bambins, bien au contraire, mais celui-là en particulier avait le don de lui mettre les nerfs à fleur de peau. Parce que sa présence induisait celle d’Angélique, qui avait malheureusement le don regrettable de les différencier du premier coup d’œil. Pourquoi regrettable, vous demandez-vous sans doute, alors qu’elle demandait de la reconnaissance quelques secondes auparavant ? Parce qu’elle obéissait à la règle universelle : elle préférait Grace. Notez que cette règle universelle avait été établie par la principale intéressée d’après la réaction d’un seul être humain, maintenant deux. Faisant preuve de tout le self-control qu’elle possédait encore, c’était donc à dire très peu, entendons-nous bien, elle esquissa l’ombre d’un sourire. La blonde en question n’était pas encore dans le coin, mais il n’était pas question qu’elle abandonne un jour l’espoir de conquérir au moins le plus jeune des deux cœurs : Bonjour … Qu’est-ce qui te ferait plaisir aujourd’hui ? Jouant avec son propre bâton de sucette, elle sentit son pouls s’accélérer en entendant des pas dans le hall. Encore un combat de tous les instants pour se faire apprécier. Et si elle laissait tomber, cette fois ? Elle était bien trop fatiguée pour ça.


Dernière édition par Pearl J. Winslow le Jeu 24 Oct - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Sink me in the river at dawn

Féminin
↳ Nombre de messages : 5907
↳ Points : 457
↳ Date d'inscription : 14/09/2012
↳ Age : 23
↳ Avatar : Natalie Dormer
↳ Age du Personnage : 176 ans
↳ Métier : Responsable du Blanchiment d'argent & petit plus, de la Menrva.
↳ Opinion Politique : *Insérer une bombe ici* Quel gouvernement?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3, 4 en transformations et mère de l'année et 1, faiblesse à l'argent.
↳ Playlist : Black Roses by Clare Bowen. Follow me down by The pretty reckless.
↳ Citation : « Nights avoiding things unholy, Your hand slips across my skin. I go down on you so slowly, Don't confess none of your sins. »
↳ Multicomptes : Sigrid K. Lenaïk
↳ Couleur RP : peachpuff



Feuille de perso
↳ Copyright: Yourdesigndiary
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I'm gonna tell you something you don't want to hear { Angelique   Ven 18 Oct - 17:38





« Allez! Allez! Allez! Tu m'as promis! Lève-toi! Je veux des bonbons et un film! » La voix était stridente, comme seule celle des enfants pouvait l'être. Ce qui amusa la mère de substitution. Ouvrant à peine un œil, Ange observa la gamine qui la bousculait de toutes ses forces. Un sourire attendri, un sourire de mère éclaira son visage si facilement inamical. Cette fillette était sa vie, une raison de se lever et de passer outre ses souvenirs qui lui revenaient depuis qu'elle avait revu son agresseur. L'attrapant par surprise, elle se lança dans une chamaillerie emplit de rire, de bonne humeur et d'une promesse d'espoir.
L'espoir qu'un jour elle puisse de nouveau être la romantique qu'elle avait toujours été. Qu'elle puisse aimer. Qu'elle puisse sourire en le pensant réellement. « Prisonnière! Tu es ma prisonnière! » S'écria l'ange en immobilisant Cyrielle, qui n'en riait que davantage. Satisfaite, elle finit par libérer l'enfant, lui promettant qu'elle n'avait pas oublié la journée qu'elles avaient prévu. Étrangement de bonne humeur, l'animal humain gambada jusqu'à la douche, se demandant pourquoi on lui avait caché le bonheur d'être mère.

Quelques heures plus tard, gambadant dans les rues d’une ville que le deuil rongeait, autant que la crasse des mammifères sur deux pattes, le duo qui détonnait fini par atteindre les alentours du cinéma. L’excitation était à son comble, mais l’instinct protecteur d’Angélique aussi. Son odorat captait l’odeur de la mort, parmi tant d’autres choses. Soudain en alerte, la jeune femme ne pu que se rapprocher de sa fille qui gambadait plus avant. Ses gestes se firent secs, elle était à l’affut. Il y avait une anomalie.
Contrairement à la plupart des gens qui peuplaient ce monde, Ange avait une règle. Ne se mêler que des situations qui nous incombaient. Comme celle qui vous saute à la figure et que vous ne pouvez éviter. La survie de sa précieuse perle en dépendait, sa propre survie aussi. Égoïsme? Manque de curiosité? Oui. Elle n’irait pas jusqu’à aider un inconnu et risquer de perdre ce qu’elle avait de plus important.  

Accélérant le rythme et pour ne pas avoir à comprendre ce que ses sens captait, elle lança l’idée de faire une course jusqu’au cinéma et c’est ainsi, qu’elle laissa Cyrielle prendre de l’avance. S’assurant qu’elle entre en un lieu plus sécuritaire. Un geste qu’elle regretta presque. Lorsque, en cherchant à la rattraper et en s’assurant que l’odeur ne venait pas de cet endroit, elle la retrouva auprès d’une jolie blonde de sa connaissance.
Pearl et non Grace. La jumelle qu'elle n'avait pas appréciée du tout. Sans aucune explication logique. C'était ainsi. Elle ne voulait pas le montrer en présence de sa gamine qui adorait ses vendeuses de bonbons et en parlait régulièrement. Prenant le contrôle de son visage, elle dessina une expression affable et cordiale. Quelque chose de proche d'un véritable sourire. « Elle m'a parlé de chocolat toute la journée. » Sous leurs regards, Cyrielle se mit à taper des mains d'excitation, tout en observant le présentoir à sucrerie. Angélique voulait faire un effort, voilà pourquoi, elle s'adressa à la vendeuse. « Heureuse de te revoir. »


_________________

Lose You
I woke up in tears, With you by my side. A breath of relief And I realized... No, we're not promised tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm gonna tell you something you don't want to hear { Angelique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (TV réalité) PART OF ME ▬ what are you gonna choose?
» It's gonna be alright||Conrad & Riley
» I'm gonna love you like a Black Widow baby !
» Croix rouge dans GOOGLE EARTH
» (daisy) ☆ some nights i really like to lie awake i hear the midnight birds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-