AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rosias ⊱ you're not like the others futuristic lover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité






MessageSujet: Rosias ⊱ you're not like the others futuristic lover   Sam 28 Sep - 20:50

You're not like the others futuristic lover
rosie ∞ thobias
Sa chevelure brune, ses joues roses, ses lèvres, son regard… Elle était magnétique, je rêvais de revoir cette silhouette dans la rue, m’arrêter pour l’admirer un moment et repartir à mes occupations. Je lui avais demandé à ne pas chercher qui j’étais pour sa protection. Elle était si innocente que je n’avais aucune envie que cette situation politique tache sa candeur. Elle apparaissait dans tous mes rêves, je ne comprenais pas pourquoi cette fille était toujours présente d’une manière ou d’une autre. Sa silhouette était toujours au loin tandis que son visage se formait sous une tempête. Je m’approchais, je crois que j’avais ma forme animale, car mes pas semblaient beaucoup plus gracieux et fluides. Mais dès l’instant que j’étais assez broche pour regarder ses yeux, son visage se tordait en une grimace d’horreur, comme si elle se trouvait horrifiée par ce qu’elle voyait. C’est à ce moment-là que je me réveillais en sursaut. Je mis un certain temps avant de me rendre compte que je n’étais que dans ma chambre, que tout cela n’avait été qu’un rêve. Je tentais tant bien que mal de reprendre mon souffle, retourné par ce rêve des plus étranges. Le visage mortifié de Rosie me revenait en mémoire, je pris mon visage entre mes mains, essayant de me convaincre que cela n’était qu’un mauvais rêve, que ce n’était pas la réalité. Je n’ai pas pu fermer l’œil après cela, décidant de commencer ma journée beaucoup plus tôt que prévu. Parfois, il m’arrivait de vouloir voir ce qu’il se passait chez cette fille, voir ce qu’elle faisait. En prenant ma forme animale, je pourrais demeurer discret, mais cette idée partait aussi vite qu’elle n’était venue. Ce n’était pas moral de surveiller une personne ainsi, elle ne demandait d’aide à personne, elle voulait sûrement qu’on la laisse tranquille tout comme je voulais qu’elle ne tente pas de découvrir qui j’étais. C’était beaucoup mieux pour elle. Si je me liais à elle et qu’on découvrait que j’étais enclin dans un réseau rebelle, on lui ferait du mal afin de m’avoir, de m’utiliser. Son sort serait encore pire si Alexander me retrouvait, la trouvait elle. Ne pas la mêler à ces histoires, c’était mon devoir. Pourtant, je rêvais de la revoir, de lui parler à nouveau. Elle m’obsédait, elle était constamment ancrée dans mon esprit. Ma journée se déroulait de la façon la plus monotone qui soit. J’allais travailler, je mangeais et je sortais de cet espèce de sous-sol où on envoyait nos ondes. Lorsque je sortais de cette cave, la nuit commençait à tomber, je passais mes mains dans mes poches, prenant la direction de mon appartement. Cependant, lorsque je m’arrêtais pour chercher mon briquet dans ma poche, je repérais cette silhouette. Aussitôt, mon cœur semblait s’arrêter net… Je connaissais cette silhouette… Ces cheveux qui tombaient en cascade dans son dos… Que faisait-elle à la nuit tombée ? Je savais que je ne devrais pas faire cela, que c’était tout à fait effrayant que de se rendre compte que quelqu’un vous suivait, mais je ne résistais pas à la tentation. Je passais ma capuche sur ma tête, ne désirant pas être reconnu si elle venait à se retourner. Elle prenait la direction de Jackson Square. J’arquais un sourcil. Mais je continuais de la suivre, comme un stalker pervers… Je faisais sûrement pitié à voir de la suivre de la sorte. Cela n’arrangerait pas les choses de l’appeler simplement et venir discuter avec elle ? Dans ma tête, il semblerait que non. J’allais rebrousser chemin, abandonnant ma filature lorsque soudain, je vis trois hommes s’avancer vers elle, un sourire narquois au bout des lèvres. Je n’avais pas besoin d’entendre pour savoir ce qu’ils lui voulaient… Je ne pouvais pas la laisser comme cela. La colère s’emparait de moi lorsque je vis l’un d’eux tenter de la toucher. C’était trop, je ne contrôlais plus rien et alors, une forte douleur me déchira les os, mes vêtements n’étaient à présent que des lambeaux, laissant mon pelage doré recouvrir mon corps. Alors, je poussais un rugissement menaçant, me plaçant devant Rosie dans un instinct protecteur. D’un pas gracieux, j’avançais vers eux, tel le prédateur qu’était un puma, mes dents étaient sorties et je n’hésiterais pas à bondir si l’un d’eux tentait quelque chose. J’avais déjà tué deux personnes, en ajouter trois autres ne me posait aucun problème. « Tout doux… » Murmurais l’un des hommes, a ces mots, je poussais un nouveau grognement, ils prirent leur jambe à leur coup, ne désirant pas subir un coup de patte qui leur serait fatal. Je me retournais vers Rosie, perdant aussitôt cet air féroce. J’avais l’impression d’être dans ce mauvais rêve, j’avais peur de trouver un visage horrifié, sauf que cette fois, ce serait la réalité.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Rosias ⊱ you're not like the others futuristic lover   Ven 18 Oct - 0:37

you're not like the others futuristic lover
FEAT. Thobias


Il y a toujours du monde dans les rues de la Nouvelle-Orléans. J'ai l'impression que cette ville ne cesse jamais de vivre. Je regarde la nuit tomber à travers la vieille vitrine de la librairie où je travaille et où je vis. J'aime beaucoup cette endroit, je me sens plutôt bien. Je suis passionnée de livres, j'ai de quoi me satisfaire toutes les journées. Parfois je dois aller faire des courses pour Daisy, elle se fatigue vite et elle travaille plus que moi, elle sait lire les lignes de la main, elle en fait un peu son commerce. Je dois avouer que cela me fait toujours bizarre lorsqu'elle parle de moi comme si je lui avais confié un secret et qu'elle arrive par la concentration ou les cartes à comprendre ce qui m'arrive, ce qui se passe en ce moment avec moi. Plus le temps passe, plus Daisy ressemble à une grand mère pour moi. Seulement on ne pourrait pas être crédible puisqu'elle est typée et moi, je suis blanche comme un linge. Pourtant c'est ce qui me reste comme famille, elle est ce qui semble être la personne plus proche de moi puisque je n'ai plus de nouvelles de ma mère et mon beau père. Ils me manquent affreusement et j'aimerais savoir ce qui se passe. Je m'occupe aussi souvent le soir de faire à manger en semaine parce que les clients de Daisy partent assez tard. J'ouvre le frigo.. plus rien.. Merde. J'entends que Daisy parle toujours avec la personne à qui elle fait une consultation. Je prend alors mes affaires rapidement pour aller faire des courses.. Il fait presque nuit.. j'avance et je ne suis pas très fière.. Il fait nuit presque.. je me presse.. je ne veux pas croiser de personnes.. Il y a un peu de personnes dans les rues. D'un coup mon chemin d'arrête.. Trois types me bloquent la route. Je déglutis.. L'un d'eux tente de me toucher les cheveux, je le tape pour éviter.. non mais.. J'évite de les regarder.. je ne veux pas les provoquer ou je ne sais pas.. j'ai un peu peur je dois avouer, je suis un peu trouillarde, et je ne veux pas parler aux personnes que je ne connais pas. D'un coup un rugissement retentit, je sursaute, j'ai bien cru que mon coeur allait s'arrêter.. Je déglutis en voyant une bête sauvage s'installer entre moi et les trois types. Ils finissent par partir légèrement en courant.. Je déglutis.. La bête se tourne vers moi.. merde.. qu'est ce qu'elle va me faire ? Je ne comprend pas ce que fais une telle créature ici en ville, c'est sauvage non ? Je le fixe.. cette impression d'avoir déjà vu les yeux quelque part. Il ne semble plus aussi féroce.. j'ai presque envie de le caresser. Il me regarde.. je me penche doucement, cette bête a quelques chose d'humain, je ne sais pas quoi, surement mon imagination. Je tremble un peu.. j'avance ma main dans sa fourrure.. douce.. terriblement douce. Je ne sais pas qui cela me rappelle.. bon sang.. Je met un nom sur ses yeux.. mais je croyais qu'il ne voulait plus me voir.. " Thobias ? C'est bien ça ? " Je comprend ce qu'il voulait dire.. il voulait que je l'évite parce qu'il n'est pas normal. " Je.. " Je ne comprend rien.. j'ai l'impression de devenir folle, mes fesses tombent au sol, les yeux s'embuent de larmes. " Je ne comprend rien.. je dois être cinglée.. "
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Rosias ⊱ you're not like the others futuristic lover   Dim 20 Oct - 15:56

You're not like the others futuristic lover
rosie ∞ thobias
Cette fille m’obsède, c’est malsain et je le sais bien. Mais j’avais l’impression que si je ne la revoyais pas, j’allais en souffrir. J’en souffrais déjà au moment même où je l’avais laissée là, lui demandant de ne pas chercher qui j’étais, de ne plus chercher à me revoir. Elle était si innocente… Je voulais la protéger de tout ce qu’il se passait à l’extérieur et surtout, la protéger de moi… Parfois, lorsque j’étais sous ma forme animale, je ne pouvais pas me contrôler entièrement, la bête prenait sur l’humain et me rendait infernal. Un coup de patte et le coup pourrait lui être fatal. Je ne voulais pas courir le risque. De plus, en faisant partie des réseaux de la résistance, on pourrait chercher à lui faire du mal pour m’atteindre, pour obtenir des informations. Non… Je devais me tenir à l’écart ou bien la surveiller, mais de loin. Elle semblait si maladroite, elle se mettait toujours dans des situations impossibles. J’avais ce besoin de savoir qu’elle était en sécurité et justement, ce soir-là, je la trouvais à traverser le parc, toute seule, en pleine nuit. Je crois qu’elle n’avait aucune idée du danger qu’elle endure à se promener toute seule sans aucune protection. Et bien sûr, lorsque je vis une bande de mec s’approcher d’elle, je savais déjà qu’elle allait avoir des ennuis. Ils étaient trois et je savais très bien ce qu’ils lui disaient sans même entendre. Je crois qu’elle essayait de se défendre, mais elle était toute seule contre eux. Cette situation m’énervait, je ne contrôlais pas ma colère et soudain, sans même l’avoir décidé, je trouvais ma forme animale. Je poussais un rugissement, quatre paires d’yeux se tournèrent vers moi, médusé à la vue d’un puma dans les rues de New Orleans. Je me mettais entre Rosie et cette bande dans un instinct de protection. Je montrais mes crocs acérés, un coup de dents et ils pouvaient perdre la vie. J’avais la marche d’un félin et je me posais sur mes pattes arrières, le montrant que je pouvais bondir à tout moment. Dans un deuxième rugissement, ils fuyaient déjà. Bien. Je me tournais alors vers une Rosie pétrifiée, mon expression changeait, je n’avais plus l’air du puma féroce que je montrais à ces hommes. Elle tremblait, je m’approchais d’elle tandis qu’elle passait ses doigts sur mon pelage, je baissais la tête, lui montrant que je ne lui ferais rien. Soudian, elle prononçait mon nom. Oh non… Elle m’avait reconnu… Elle tombait sur le sol, dans un état de choc et pleurait. J’aurais voulu reprendre ma forme humaine pour la serrer dans mes bras et lui donner des explications, mais si je le faisais, je me retrouverais entièrement nu devant elle… Sans façon. Je frottais mon museau contre son visage en signe de réconfort et finissait par poser ma tête sur ses jambes. Soudain, je me redressais, je ne voulais pas qu’on me repère. Je lui indiquais de me suivre, il fallait que je trouve des vêtements. Je trouvais un vieux magasin délabré, je lui fis signe de m’attendre et m’introduisait discrètement, je repris forme humaine et piquait des vêtements, un vieux jean et un marcel noir faisait l’affaire. Je ressortais aussi discrètement que possible et rejoignais Rosie « Je suppose que tu as besoin d’explications… Tu n’es pas cinglée… Je… Viens, assied-toi » je lui indiquais un banc où je m’installais à côté d’elle « J’avais environs onze ans lorsqu’on m’a maudit Rosie… Je pense que tu n’as jamais entendu parler de métamorphes… Maintenant, lorsque je ne me contrôle pas, je prends cette forme animale… Voilà. C’est tout ce que tu dois savoir, n’en cherche pas plus ».
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité






MessageSujet: Re: Rosias ⊱ you're not like the others futuristic lover   Dim 20 Oct - 16:37

you're not like the others futuristic lover
FEAT. Thobias


La situation est grotesque, j'ai l'impression que la ville ne m'accepte pas. Il m'arrive toujours une couille lorsque je sors. Ce n'est décidément pas possible, une fois on me vole de l'argent, une seconde fois je me paume, j'ai l'impression qu'ici ce n'est pas fait pour être chez moi, rien ne me ressemble, je ne peux pas être ici sans penser à mes parents qui eux doivent-être dans une cellule, je ne sais même pas si ils sont encore en vie parce que personne ne veut me donner de réponses claires. Je ne suis pourtant plus une gamine et je peux très bien encaisser la vérité, mes parents ont enfreints la loi, je comprend qu'ils doivent-être punis.. seulement j'aimerais savoir si on va les tuer pour avoir voulu me protéger. Cette peine me semble trop lourde, je n'ai rien fait de mal.. mais d'un coté, c'est ce que pense Daisy sans être d'accord.. si on les relâche d'autre feront pareil et le gouvernement n'aurait plus tellement de pouvoir. C'est pour cela que c'est long.. long à savoir ce qu'on va faire d'eux, les faire moisir ou bien les tuer, abréger les souffrances. Encore une fois les rues de la ville me livrent à des voyous .. Ils vont me faire quoi cette fois ? Voilà ce que je pense, que vont-ils bien pouvoir me faire, m'assassiner ? Me faire du mal ? Me violer ? Je n'en ai pas la moindre idée. Je ne sais plus. Je ferme les yeux, je n'ose rien faire, je ne suis pétrifiée par la peur.. Jusqu'à ce que l'entend un rugissement, c'est féroce et effrayant. Je déglutis.. au bout d'un moment le fauve, un puma.. si je m'abuse.. les fait fuir, il se tourne alors vers moi. Et lui ? Que va-t-il me faire ? Je crains le pire forcément. Je ne sais pas comment je vais m'en sortir.. mais en l'observant je vois son visage changer.. s'adoucir, ce qui paraît totalement stupide.. comment un animal sauvage pourrait avoir de la compassion. C'est là que son regard me perce.. j'ai l'impression de l'avoir déjà vu.. et je me souviens. Je déglutis.. je savais que la magie existait.. mais j'étais loin de me douter.. de me douter qu'on pouvait atteindre un tel niveau. Je passe hésitante, ma main dans son pelage, mon corps tremble de partout en comprenant l'impossible. C'est lui j'en suis presque sûre.. mais le comprendre me fait perdre pied, je m'accroupie au sol, plaquée contre le mur, je pleure de panique, de fatigue.. de trouille. La félin s'avance, il semble vouloir me réconforter.. je n'ose pas bouger, encore choquée, mais loin d'être dégoûtée.. je comprend que j'ai raté un tas de choses. Trop de choses. Il semble vouloir que je le suive, pourquoi je le fais ? On s'en fiche.. je le suis.. ce mec si mystérieux.. je comprend pourquoi je devais m'en méfier.. Il s'introduit dans ce qui semble être une boutique un peu délavée de fringues. Il ressort.. humain.. habillé. Je recule d'un pas lorsqu'il avance vers moi.. la méfiance. J e ne sais pas de quoi il est capable, mais je me sens fascinée.. Je finis par m'asseoir sur ce banc, mais je laisse de la distance.. Il m'explique.. brièvement.. si simplement qu'un tas de questions me viennent.. par où commencer. Encore une fois il ne semble pas désiré que je pose un jugement. " Pourquoi t'as-t-on maudit.. ?" Ma voix est douce et claire à ma plus grande surprise. " Je.. " Je m'avance vers lui débordant de curiosité.. " Pourquoi tu m'as sauvé ? " Il m'a sauvé.. alors il ne me fera rien.. Cette pensée me rassure. " Merci.. encore.. " Je souris timidement. " C'est pour ça que tu m'as fuit l'autre jour.. ? "
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
 

Rosias ⊱ you're not like the others futuristic lover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nos amis les Citations [versions cinéma]
» [Eden Team IC] Forgotten love (bloosomangel10)
» Fake Lover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONSIGN TO OBLIVION .} :: The Fifth Chapter :: Memories-